Et si on parlait du revenu de base ?

Ces derniers temps ont été très agités socialement… tout cela pour 2 années supplémentaires avant l’âge officiel de la retraite. Franchement je ne vois pas là dedans un motif de descendre dans la rue.

Je serai plus disposé à le faire pour une vraie avancée sociale : le dividende universel ou le revenu de base. Il s’agit d’un revenu fixe donné à tout le monde sans conditions, ce revenu doit être suffisant pour se loger et se nourrir. Évidemment cette proposition est difficile à financer, mais cela rend caduques la retraite, le chomâge, les allocations familiales et le RSA/RMI. Et si l’on veut la financer, on le peut, c’est juste une question de volonté politique.

Quel est l’intérêt de ce revenu de base ? Rendre la liberté à chaque individu et remettre l’économie au service des gens plutôt que l’inverse. Les travaux dégradants que personne ne veut faire seraient automatiquement revalorisés, les entrepreneurs seraient plus nombreux car une faillite n’entraîne pas une situation précaire, les familles sont favorisées car elles cumulent plusieurs revenus de base, et chacun est libre d’apporter ce qu’il veut à la société. Les implications sont nombreuses et certaines poseront des problèmes, mais l’économie se transformerait pour y répondre.

Un film suisse (« Grundeinkommen ») présente la proposition et répond aux critiques les plus communes. Ce film a été traduit en Français, et je vous invite à le visionner sur www.revenu-de-base.org, il est fort instructif. Faites-le maintenant ou notez-le vous dans votre liste de choses à faire.

J’aime particulièrement l’introduction : nos ancêtres ont travaillé dur pour augmenter la productivité afin que l’on puisse travailler moins aujourd’hui. Mais en fait on ne travaille pas moins. Tout le monde doit travailler pour subvenir à ses propres besoins alors même que nos besoins essentiels ne nécessitent plus que tout le monde travaille. Il est temps de laisser les gens choisir s’ils veulent travailler pour avoir plus de revenus ou s’ils préfèrent utiliser leur temps à d’autres activités dont certaines sont sûrement tout aussi utiles (sinon plus) à la société sans pour autant être rémunérées (bénévolat dans les associations, éducation correcte des enfants, développement de logiciel libre pour un cas qui me concerne de plus près, etc.).

Pour conclure, j’aimerai faire remarquer que pas un seul parti politique français n’a entamé de réflexion à ce sujet. Alors qu’en Allemagne, en Suisse et en Autriche, le sujet a au moins été évoqué. On entend déjà parler des élections présidentielles de 2012, j’espère que nous saurons faire de cette proposition un élément du débat politique car il s’agit là d’une question de société essentielle.

PS: Certains proposent d’utiliser l’accroissement de la masse monétaire pour financer ce revenu de base et faire ainsi d’une pierre deux coups. Cela permettrait de se débarrasser du problème de la création monétaire par la dette en remettant la création monétaire sous le contrôle de l’état.

Published by

Raphaël Hertzog

I write software, books and documentation. I'm a Debian developer since 1998 and run my own company. I want to share my passion and knowledge of the Debian ecosystem.